Interview

Interwiev avec Akira Toriyama ! -Pour commencer nous souhaiterions savoir si vous avez sciemment changé votre dessin entre les parutions de Docteur Slump et de Dragon ball, et si oui, pourquoi ? Akira Toriyama : -En général, j'ai tendance à adapter mon dessin au scénario. Je ne supporte pas de faire deux fois de suite la même chose. J'aurai pu dessiner Dragon ball à la manière de Docteur Slump, mais le dessin n'aurait pas collé à l'histoire. Un exemple pratique : les combats dans Dragon ball. Plus il faisait rage plus il fallait que mon trait devienne simple et anguleux pour être efficace. Avec un trait plus arrondi, à la façon de Docteur Slump, ça n'aurait pas aussi bien fonctionné. Et puis de toute façon, à la base, j'ai l'esprit tordu. Quand je reçois la lettre d'un lecteur qui m'explique que mon dessin est devenu trop anguleux et qu'il préférait mon ancien style, ça me pousse presque à en rajouter...(rires)... A l'origine j'étais plus un illustrateur qu'un dessinatuer de BD, c'est pourquoi il m'a été difficile d'apprendre à dessiner des personnages en mouvement. Je dois vous avouer que les premières scènes du championnat des arts martiaux ont été un véritable calvaire pour moi. -On dit que dans votre atelier vous n'avez aucune documentation... Alors justement, de quoi vous êtes vous inspiré pour dessiner ces premières scènes de combats ? Akira toriyama : - Hummm...comment j'ai fait ? Mon amour-propre m'interdisant de m'inspirer d'autres manga, je me suis souvenu de films qui avaient marqué mon enfance. -Vous trouvez encore le temps d'aller au cinéma ? Akira : -Plus depuis que j'ai des enfants. Par contre, j'essaie d'enregistrerla majorité des films qui passent à la télé, tous genre confondus. Je peux ainsi les visionner en travaillant. Dans ces conditions, il vaut mieux éviter les films sous-titrès...(rires -_-") Je juge aux sons les scènes qui me paraissent digne d'intérêt. Quand un film m'intéresse vraiment, je le regarde en entier, mais pour les autres je laisse la bande défiler. -Pour le scénario de Dragon ball, vous êtes-vous inspiré de certains de vos films cultes ? Akira : -Non pas spécialement, c'est plutôt le côté visuel des films qui m'intéresse. Par exemple pour une scène d'explosion, il n'y a pas qu'un simple boum, mais un flash lumineux juste avant...c'est ce genre de détail qui sert à enrichir mon univers graphique. -Le style de narration employé dans Dragon ball est tout de même très cinématographique... Akira : -Il est vrai que je suis un fanatique des films de Jacky Chan, et du rythme qui y est imposé. Pour les scènes de combats, il est difficile de trouver une meilleure référence. Pour le reste, je ne me documente que lorsque je dois dessiner des voitures ou des avions. Dans ce cas précis, l'étude de maquette en volume m'est précieuse. -Tous les lecteurs sont impressionés par votre faculté à déformer des modèles de voitures existants pour en donner naissance à des véhicule hors du commun... Akira : - Lorsque j'essaie de reproduire précisément un véhicule existant, cela me prends énormément de temps. Il faut avoir le sens du détail. Par contre, si je décide de déformer et de modifier la réalité, tout devient simple. En clair, je choisis toujours la solution de facilité pour me débarrasser au plus vite de mon boulot ! (rires) Plus sérieusement, comme mon manga est traité de façon humoristique et que les personnages principaux sont eux-même caricaturaux, il doit en être de même pour ce qui les entoure. -Dans Dragon ball, en plus des véhicule déformés. on remarque bon nombre de machines tout droit sorti de votre imagination... Akira: -C'est lorsque j'invente que, j'innove, que je prends le plus de plaisir! (rires) Même mes créations les plus folles j'essaie de les crédibiliser en ne laissant rien au hasard. Je les conçoit comme si elles étaient destinées à fonctionner dans la réalité. -Revenons plus spécifiquement à votre dessin et en particulier à vos mises en couleurs. Commet procéder vous ? Akira: - j'utilise une gamme d'encres prêtes à l'emploi nommé "Ruma", c'est une dessinatrice de shojo manga qui me l'a conseillé il y a quelques années. Auparavant, j'utilisais une encre que je devais étaler sur une assiette pour la diluer avec de l'eau avant de pouvoir l'utiliser. C'était long et fastidieux. -Quelle est votre couleur préférée ? Akira : -Le vert ! le vert foncé Italien, mais aussi le jaune et l'orange. -Le jaune et l'orange, ce sont les couleurs du kimono de Sangoku... Akira : Exact, mais je ne les ai choisies que parce que ce sont celles que portent les moines chinois, pas par guôt personnel. Ce sont des couleurs qui portent bonheur. -Commet créez-vous vos personnages ? Akira: -Pour commencer, je pense plus à une histoire, à un univers, qu'à un personnage. Il faut d'abord créer l'ambiance, ensuite les personnages s'imposent d'eux-mêmes. Parfois , il m'arrive après coup regretter la naissance et l'aspect de certains de mes héros. Cell par exemple, mais c'est plus par fainéantise qu'autre chose. A chaque fois que je crois avoir terminé une histoire où il apparaît, je me rends compte que j'ai oublié de matérialiser les taches qui couvrent son corps. Je n'aime guère les personnages dont le design nécessite l'application de trames adhésives, surtout lorsque je dois les mettre en place moi-même...(rires) -La couleur des vêtements de vos personnages, vous l'étudiez longuement à l'avance ? Akira: -Bof...je fais plutôt ça au feeling et, comme je ne regarde presque jamais mes anciens dessins, il arrive que les couleurs varient sensiblements d'une planche à l'autre... -Pour terminer, quelles sont vos illustrations préférées de Dragon ball ? -Celles où Sangoku et Sangohan chevauchent une espèce d'autruche Harley Davidson -Une seule, c'est tout ? Akira : -Sur le plan de la composition et des couleurs, je crois me souvenir que c'est effectivements la seule... Mais vous savez, cela n'est pas étonnant, venant de quelqu'un comme moi.J'ai une nature passionnée et ce que j'aime par-dessus tout, c'est le changement, l'inattendu. IL faut sans cesse se remettre en question pour progresser. La pire des choses serait que je me lasse de mon travail. C'est pourquoi je me force à faire des erreurs afin de toujours garder une marge de progression...(rires) -Merci de nous avoir accordé un peu de votre précieux temps ! Le 21 avril 1995, Hôtel Uenoyama. Cette interview à été écrit Dan "le dictionnaire de Dragon ball" Je n'ai fait que retaper le texte mais ce qui souhaite mettre cet interview sur leur site je leur remerci de me le demander...avant de faire quoi que ce soit...merci de votre coopération : Trunks 98

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vote pour moi au top d_b_z Vote pour moi au top saiyens_destruction Vote pour moi au top 
<a href=http://www.lunivers2dbgt.net/top/vote.php?id_top=lunivers2dbgt&pseudo=Vegetasssjj44 target=_blank><img src= Vote pour moi au top dragonspirit Vote pour moi au top lunivers2dbgt Votez pour mon site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site